Tumbling blocks, les blocs qui dégringolent

Tumbling blocks est un bloc très intéressant pour comprendre l’importance du choix des tissus, et en particulier la valeur des tissus.

Tumbling blocks, un peu d’histoire : ce bloc, aussi appelé boxes (boîtes) est très ancien et faisait partie du vaste réseau de communication appelé « The Underground Railroad Quilt Code » (chemin de fer souterrain) qui  permettait d’organiser la fuite des esclaves vers le Nord des États-Unis au 19ème siècle pendant la guerre civile américaine. Les esclaves ne savaient ni lire ni écrire.  D’où l’importance de créer un code sous forme de danses, de chants (spirituals), de mots ou phrases codées, mais aussi de symboles afin de pouvoir communiquer facilement et secrètement.

Au travers de motifs de quilt, organisés d’une certaine manière, avec parfois un code couleur (un triangle d’une couleur différente pouvait indiquer un changement de direction) des informations étaient transmises aux esclaves en fuite, simplement en aérant un quilt sur la rambarde de la maison.

Le bloc « tumbling block » signifiait qu’un « conducteur » personne chargée de rechercher les fuyards était dans les parages, il était temps de plier bagage.  Mais j’aurai l’occasion de vous parler des autres blocs formant « the underground railroad ».

Comme je vous l’avais indiqué dans mon article illustrant les clamshells, le tumbling block est très à la mode actuellement, il suffit de se promener pour s’en rendre compte :

Tumbling blocks Vitrine marais

Motif tumbling blocks sur plateau dans une vitrine quartier du marais, Paris

 

carreaux de ciments

Motif tumbling blocks sur carreaux de ciment, quartier du marais, Paris

 

Tumbling blocks maison du monde catalogue 20 ans

Tumbling blocks boites de rangement, catalogue maisons du monde 20 ans

 

 

 

 

 

 

Moi, j’ai utilisé des tissus japonais, en utilisant le contraste entre l’indigo et le blanc cassé

Tumbling P&E 04 2016

Tumbling blocks Catherine C. pour PiC épingles avril 2016

et si vous voulez comprendre pourquoi la valeur des tissus est si importante, je vous invite à lire mon article dans trucs & astuces 🙂

Vos réactions m’intéressent, laissez moi un message, il suffit de préciser votre nom (ou prénom ou pseudo) et votre adresse mail (= site options de messageries), mais seul votre nom (ou prénom ou pseudo) apparaitra sur le site !

Précédent

Valeur des tissus, qu’est-ce que c’est ?

Suivant

Coussin inspiré d’un quilt

  1. Hazard

    Bonsoir J aimerai également savoir comment compter les métrages des tissus en fonction de la taille du quilt
    Merci

    • Catherine

      Bonjour,
      Excusez ma réponse tardive, votre demande était dans les spams. On quantifie le besoin en tissu par couleur, et type de bloc : s’il s’agit de grands blocs de fond (comme pour les appliqués), il vous faudra calculer combien de carrés l’ont peut couper dans une largeur de tissu. Exemple : vous avez des blocs de 30 cm (valeur de couture comprise) => 110/30 =3,66 on arrondi au chiffre inférieur, vous pourrez couper 3 blocs dans une largeur. S’il vous faut 16 blocs, il vous faudra 16/3 = 5,33 on arrondi au chiffre supérieur donc 6 hauteurs : 6 x 30 cm (hauteur du bloc de 30 cm valeur de couture comprise) = 1,80 mètre de tissu en 110 cm de large.
      S’il s’agit de blocs piècés avec de multiples couleurs, le calcul va être beaucoup plus difficile. Il faut calculer par exemple le nombre de carrés d’une même couleur dans un bloc, et faire le même travail pour chaque couleur : combien de fois on pourra couper le gabarit dans la largeur, arrondir au chiffre inférieur, calculer le nombre de hauteurs.
      Pour des formes comme les triangles, il faut penser que l’on peut disposer les triangles tête-bêche pour économiser le tissu. Il faut également prendre en considération le motif du tissu. S’il s’agit d’un motif avec un sens (des personnages par exemple, on ne va pas les mettre la tête en bas) il faudra y penser également. Pour des losanges comme les tumbling blocs, on pourra dessiner les pièces en quinconce.
      Enfin toujours garder en tête qu’une erreur de coupe est toujours possible, et donc prévoir 10 ou 20 cm de « rab ». Pour ma part, je m’aide d’un croquis (comme dans mon article) pour mieux visualiser.
      J’espère avoir répondu à votre question ! Bien cordialement, Catherine

  2. jullian

    comment calculer les dimensions pour faire un tumbling

  3. Lauriane59

    Intéressant et tendance ! J’adore 😀

  4. Colette Laussy

    Bravo ! Super !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén