L’appliqué inversé, connaissez-vous cette technique ?

J’ai découvert l’appliqué inversé en étudiant la Mola. Également utilisée pour le Tifaifai (patchwork qui nous vient de Polynésie française, je vous en reparlerai… ).  elle est aussi très utile pour des blocs complexes, comme certains blocs du Dear Jane par exemple !

Contrairement à l’appliqué classique qui consiste à  ajouter des motifs sur une étoffe de base, l’appliqué inversé va superposer des couches de tissus de coloris différents, et faire apparaitre les couleurs par incision des couches supérieures !

Il faut bien réfléchir à son motif avant de se lancer dans la réalisation d’une Mola, et là encore, je vous invite à faire un croquis.

Croquis Mola P&E 0516

Le croquis va être important pour visualiser les différentes couches de tissu, et mettre en évidence le cheminement de l’ouvrage.

Attention à la largeur de vos « bandes », il faut qu’elles soient suffisamment larges pour pouvoir absorber les replis des coutures :

explication bande

Il est  tout aussi important de réfléchir à l’ordre des couches de tissus, à leurs dimensions, comment les superposer, comment bâtir l’ensemble : vous ferez vos points de bâti sur les bandes qui ne seront jamais coupées :Montage Mola P&E 0516

Lorsqu’il n’y a qu’une petite partie d’une couleur spécifique (comme l’œil de mon poisson par exemple), vous verrez plus loin qu’il est inutile de prévoir une pièce importante de tissu.

Dans mon exemple, j’ai inversé les couleurs de mes poissons, donc attention, à l’ordre de superposition des couches qui doit correspondre à l’ordre d’apparition des couleurs.

Les tissus imprimés verts et rouges ne font pas toute la hauteur de mon carré complet, ils épousent en gros la forme du poisson. Cela évitera, lorsque je vais inciser mon tissu bleu foncé pour faire apparaître le turquoise, de tomber sur du vert ou du rouge, et donc les  sur-épaisseurs. Pour les incisions, utilisez des ciseaux de brodeuse, leur pointe fine vous permettra de couper le tissu avec précision. Attention à ne couper que le tissu supérieur !

Incision Mola P&E 0516

Le point utilisé est le point appliqué traditionnel, également appelé point invisible ou point d’ourlet :

détail appliqué Mola P&E 0516

Pour les toutes petites zones de couleurs différentes, on va insérer une petite pastille de couleur du motif désiré  plus grande que le motif final (il faut penser aux valeurs de couture !) :

insertion pièce Mola P&E 0516

 

Une pince à épiler est un outil très utile pour mettre en place facilement de si petites pièces !

 

 

 

Pour les zones comprenant plusieurs couches de tissu, commencer par les bordures extérieures, et continuer des zones les plus larges vers les zones les plus petites (pour mon poisson à droite, la zone la plus petite correspond au rouge), en utilisant un fil assorti au tissu cousu :

couche 1 Mola P&E 0516couche 2 Mola P&E 0516

Une fois toutes les coutures réalisées, il ne reste plus qu’à enlever les fils de bâti et d’appliquer l’ensemble pour finaliser l’ouvrage 🙂

Vous pouvez très bien utiliser cette technique pour décorer des sacs, des paniers,  et pourquoi pas un motif d’œuf pour un panier de chasse aux œufs pour Pâques ?

Et vos commentaires sont toujours les bienvenus ! Il suffit d’indiquer votre nom (ou prénom ou pseudo) et votre adresse mail (=site options de messagerie) et seul votre nom (ou prénom ou pseudo) apparaîtra sur le site.